0,00 €
Commander

Récupération du panier

Votre panier est vide.

Mon panier Commander

Machine Tatouer

Imprimantes et Scanners Brother

Si vous cherchez une solution d’impression mobile et performante pour tous vos déplacements, une seule marque à retenir : Brother.

Ici à Killer Ink, nous stockons une gamme d’imprimantes et de scanners portables Brother qui parfaits pour les déplacements, les conventions et les studios car ils sont à la fois solides et durables, tout en restant compactes.

Killer Ink offre deux versions de l’imprimante portable Brother PocketJet disponibles à l’achat : la PJ-773 et la PJ-723.

L’Imprimante portable Brother PocketJet PJ-773 A4 est légère, totalement portable et, mieux encore, offre une connexion Wi-Fi.

Pour utiliser la PJ-773, il vous suffit de la connecter à votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone via Wi-Fi, puis de commencer à imprimer. C’est aussi simple que ça !

La Brother PocketJet PJ-773 présente une technologie d’impression thermique 300dpi haute résolution, vous assurant des impressions stencils de haute qualité, quelles que soient les conditions ou l’environnement d’utilisation.

La PJ-773, peut imprimer jusqu’à huit pages par minute, tout en ayant la capacité de reconnaître et d’imprimer différentes nuances – vous pouvais ainsi désormais imprimer bien plus que des contours seuls !

Grâce à sa petite taille cette imprimante se range facilement dans un tiroir ou dans un sac à dos, faisant d’elle une solution idéale pour les artistes en déplacements en conventions ou en guest.

Nous stockons aussi l’Imprimante portable Brother PocketJet PJ-723 A4, qui offre la même expérience de portabilité que la PJ-773, mais sans connexion Wi-Fi.

Plutôt que d’utiliser la Wi-Fi, la PJ-723 se connecte simplement à votre ordinateur à l’aide d’une connexion USB.

Et tout comme la PJ-773, la Brother PocketJet PJ-723 fait la distinction entre les changements de nuances lorsqu’elle imprime votre stencil. Cela signifie que pendant la procédure de tatouage, vous serez en mesure de voir les zones changeant de nuances/tons, plutôt que de n’avoir que des lignes de contours.

Brother vous propose également une solution idéale pour transférer vos stencils de tatouages sur votre appareil mobile ou votre ordinateur.

Avec le Scanner sans fil Brother DS-820W, vous pouvez convertir vos copies papier en fichiers numériques de façon simple et rapide.

Ce scanner de documents mobile au poids incroyablement léger peut scanner jusqu’à  7,5 pages par minute et vous permettra de scanner documents, photos, factures, cartes de visite, et bien plus encore.

Le Scanner Brother DS-820W présente également une connectivité sans fil, vous permettant d’envoyer vos designs de stencils sur l’appareil de votre choix plus facilement que jamais.

Imprimer vos stencils n’a jamais été aussi simple : scannez vos dessins avec le Scanner Brother, envoyez-les sur votre ordinateur via la fonction wireless (sans fils). Puis connectez l’Imprimante Brother PocketJet sur votre ordinateur et commencez à imprimer vos stencils !

Les imprimantes et scanners Brother ont été adoptés par de nombreux grands artistes tatoueurs, tels que Paul Talbot et David Corden.

L’an dernier nous avons d’ailleurs fait équipe avec Paul pour vous apporter un tutoriel vidéo vous montant à quel point il est facile d’installer et d’utiliser les imprimantes et scanners Brother.

Que vous partiez bientôt en déplacement pour travailler en guest ou en convention, ou que vous ayez simplement besoin d’une nouvelle solution d’impression pour votre studio, la gamme d’imprimantes et de scanners Brother aura tout ce qu’il vous faut !

Tribus, Tatau et The Rock : Histoire des Tatouages Polynésiens

Le tatouage sur la peau est une pratique existant depuis des milliers d’années, avec des pays et des cultures dans le monde entier ayant adopté et développé différents styles et méthodes pour orner nos corps. Mais l’art du tatouage ne s’est sans doute jamais tant ancré dans une culture qu’en Polynésie.

Depuis les tribus et le tatau jusqu’à The Rock, nous allons faire la rétrospective de l’histoire des tatouages polynésiens.

Bien que les explorateurs européens arrivèrent pour la première fois en Polynésie en 1595, ce n’est pas avant le passage du capitaine James Cook dans ces îles en 1769 que les premiers rapports de ces tatouages tribaux ne furent documentés.

On attribue la première référence au terme de “tattoo” à Joseph Banks, un naturaliste à bord du HMS Endeavour, le navire de James Cook. Dans son journal, Banks écrit “I shall now mention the way they mark themselves indelibly, each of them is so marked by their humour or disposition*” (*J’évoquerai maintenant la façon dont ils se marquent de façon indélébile, chacun d’entre eux étant marqué par son humeur ou sa disposition).

Après avoir visité Tahiti et observé la pratique du tatouage pour la première fois, le capitaine Cook parle de “tattow”, emprunté du terme samoan “tatau” et, de façon similaire, du terme marquisien “tatu”.

C’est à son retour en Europe en 1771 que le terme “tattoo” fait son entrée dans le dialecte local. Il devient alors rapidement populaire à cause des tatouages de Ma’i (connu sous le nom de Omai au Royaume-Uni), un Tahitien ramené par Cook, devenant ainsi le tout premier Tahitien à voyager jusqu’en Europe.

Bien que les Européens de l’époque aient connaissance de ce style particulier de tatouage, ils ne savaient pas encore que de nombreuses variations des tatouages polynésiens existaient sur ces îles.

En Nouvelle-Zélande, le plus grand pays de Polynésie, le peuple autochtone Māori pratiquait une forme de tatouage connue sous le nom de tā moko.

La technique Tā moko est différente de celle du tatouage car la peau est sculptée à l’aide de burins connus sous le nom de “uhi”, plutôt que d’être percée par des aiguilles. D’ordinaire, ces tatouages Māori se trouvent sur les visages de ceux qui les reçoivent, mais peuvent aussi figurer sur les fesses et les cuisses.

Les artistes tatoueurs Māori étaient connus sous le nom de tohunga-tā-moko, ou “spécialistes moko”. Traditionnellement, les tohunga-tā-moko étaient considérés comme “tapu”, significant “sacrés”. (James Cook dérivera plus tard le terme anglais “taboo” depuis “tapu”, après sa visite à Tonga en 1777.)

Dans la culture Māori pré-européenne, la majorité des personnes haut placées recevaient le “moko”, et ceux qui faisaient sans étaient perçus comme ayant un statut social moins élevé.

Depuis les années 90s, la pratique tā moko est revenue à la mode pour les homes et les femmes et est vue comme un signe d’identité culturelle et de renaissance de la culture elle-même.

Contrairement à leurs origines, la plupart des tā moko sont appliqués avec une machine à tatouer, mais de nombreux artistes ont maintenant repris l’utilisation des burins.

Sur l’île polynésienne de Samoa, le “tatau” présente deux formes distinctes : “pe’a” pour les hommes, et “malu” pour les femmes.

Le tatouage traditionnel pour les homes, le pe’a, couvre le corps de la taille jusqu’au-dessous des genoux, et est réalisé par les “tufuga ta tatau”, en d’autres mots “les maîtres tatoueurs”.

Le processus de tatouage du pe’a est extrêmement douloureux. Les tufuga ta tatau utilisent traditionnellement un set d’outils fabriqués main à partir de morceaux d’os, de carapaces de tortues et de bois pour réaliser les tatouages sur le corps.

Tatouer un pe’a peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois pour être entièrement réalisé, et il n’était pas inhabituel pour un petit groupe de garçons de se faire tatouer en même temps.

Pour les femmes, le malu couvre les jambes de juste en dessous des genoux jusqu’en haut des cuisses. Typiquement, les dessins sont plus fins et plus délicats que pour les pe’a.

À l’origine, seule la fille du chef était autorisée à porter le malu et il était tatoué dans les années suivant la puberté. Les femmes portant le malu avaient pour coutume de représenter leur famille durant les cérémonies.

L’un des plus célèbres exemples de tatouage samoan récent est le tatouage de Dwayne ‘The Rock’ Johnson, un pe’a samoan partiel tatoué sur son côté gauche.

Comme pour tous les tatouages samoans, le pe’a de The Rock est composé d’une variété de symboles, chacun représentant quelque chose lui étant cher et qui le passionne, formant une histoire sur sa vie, son parcours et ses ancêtres.

Parmi les symboles composant son pe’a, on retrouve des feuilles de noix de coco (désignant un chef guerrier samoan), un isa/ga fa’atasi (“trois personnes en une” - représentant Dwayne, sa femme et sa fille) et deux yeux (symbolisant ses ancêtres veillant sur son parcours).

Les célébrités comme Dwayne ‘The Rock’ Johnson ont certainement aidé les tatouages polynésiens à passer de l’ombre à la lumière, avec les tatouages traditionnels figurant maintenant jusque dans les films Disney.

Le film d’animation Disney de 2016 “Moana”, présentant également The Rock dans son casting original, a donné un aperçu à la nouvelle génération sur la culture polynésienne, et notamment sur la façon dont ces tatouages traditionnels peuvent raconter une histoire personnelle.

Bien que les tatouages polynésiens fussent traditionnellement faits par des natifs des îles respectives, la popularité du tatouage aujourd’hui a eu pour conséquence l’appropriation de la pratique de tatouages tribaux par de très nombreux artistes de par le monde.

Mis à part les artistes polynésiens, des artistes comme Brent McCown (Australie), Manos “Manu” Paterakis (Grèce) et Chris Higgins (Royaume-Uni) contribuent à garder l’esprit du Tatau vivant et à l’apporter aux clients dans le monde entier.

Aux USA, une exposition intitulée “Tatau: Marks of Polynesia” traite plus en détail du rôle clé que les tatouages jouent dans la préservation et la propagation de la culture samoane.

Commissionnée par le maître artiste tatoueur Takahiro “Ryudaibori” Kitamura au Japanese American National Museum, "Tatau: Marks of Polynesia" explore l’histoire du tatau et la façon dont il continue encore aujourd’hui d’être populaire dans le monde moderne.

L’exposition ayant pris fin, vous pourrez découvrir la beauté des tatouages polynésiens par vous-même grâce au livre du même nom accompagnant l’exposition.

Le livre Tatau: Marks of Polynesia présente 286 pages de photos couleur du travail d’artistes tels que Su‘a Sulu‘ape Alaiva‘a Petelo, Su‘a Sulu‘ape Peter, Su‘a Sulu‘ape Paul Jr., Su‘a Sulu‘ape Aisea Toetu‘u, Sulu‘ape Steve Looney, Tuigamala Andy Tauafiafi, Mike Fatutoa, et Sulu‘ape Si‘i Liufau.

« Votre collier peut casser, l’arbre fau peut craquer, mais mes tatouages sont indestructibles. Il s’agit de joyaux éternels que vous emporterez dans votre tombe. »  – Verset d’une chanson d’un artiste tatoueur polynésien traditionnel.

L’artiste sponsorisé du mois - Ryan Smith

Connu dans le monde entier et récompensé à multiples reprises, l’artiste aux multiples récompenses, Ryan ‘The Scientist’ Smith   est un maître incontesté des tatouages ornementaux complexes - et il s’est dernièrement mis au vlogging !

Après avoir laissé derrière lui son projet de carrière dans la production de musique, Ryan rejoint le monde du tatouage en 2013 et, comme de nombreux artistes, s’essaye à une variété de styles différents avant de trouver sa propre marque.

Après avoir expérimenté avec les style new school, horreur et noir et gris, pour n’en nommer que quelques-uns, Ryan s’est arrêté sur un style ornemental combinant henné, réalisme et dotwork.

Au fil des années, Ryan continue à développer son style et compte désormais parmi les plus grands tatoueurs de style ornemental au monde.

Bien que vous puissiez le trouver en conventions et en guest un peu partout dans le monde, vous retrouverez Ryan principalement aux NR Studios, où il est le principal artiste. Plus récemment, Ryan a travaillé au studio de son confrère artiste sponsorisé Killer Ink Jay Freestyle, Freedom & Flesh à Amsterdam.

Un amoureux des collaborations, Ryan est le créateur du Kaos Theory Project – une série d’évènements ambitieux rassemblant des artistes de renommée internationale  pour des collaborations d’exception.

Constamment à la recherché de nouvelles façons de retourner les choses, Ryan a maintenant lance une nouvelle chaîne YouTube sur laquelle vous pourrez le voir se faire la main au vlogging.

Sa nouvelle chaîne présentra ses superbes tatouages complexes, ainsi que des extraits de conventions et du Kaos Theory Project, des interviews avec des artistes, des tests produits, et plus  encore !

Pour créer ses oeuvres uniques, Ryan utilise un ensemble de fournitures Killer Ink Tattoo, parmi lesquelles les machines et cartouches de Cheyenne Professional Tattoo Equipment, les encres World Famous Ink, le film protecteur Dermalize Pro, et la base pour stencils Forte.

Assurez-vous de ne rien rater de Ryan ‘The Scientist’ Smith en le suivant sur Facebook, Instagram et Twitter.

NeoTat Range

NeoTat produit certaines des meilleures machines de tatouage rotatives comptant parmi les plus constantes au monde. C’est pourquoi nous avons décidé de nous pencher sur cette marque d’un peu plus près.

Dans notre dernière vidéo produit, nous mettons les machines à tatouer NeoTat Original, Vivace et Stregato sous le feu des projecteurs.

Et nous en profitons aussi pour jeter un œil au MagicRay, un nouvel interrupteur pour alimentation fonctionnant par détection de mouvement, qui vous fera vous sentir comme un Jedi.

Allez vite la regarder !

Les Vlogs de Ryan ‘The Scientist’ Smith

Artiste aux multiples récompenses, Ryan ‘The Scientist’ Smith s’est désormais mis à vlogger !

Au cours des six derniers mois, Ryan a appris en autodidacte comment filmer, éditer, et créer des vidéos en anticipation de la venue de sa nouvelle chaîne YouTube à venir le 1er août 2018.

D’après Ryan, sa nouvelle chaîne présentera ses œuvres de tatouage, les conventions qu’il visite, ainsi que des séquences  passées et à venir des éditions du Kaos Theory Project.

Il y partagera aussi des interviews avec des confrères artistes tatoueurs, un vlog de ses voyages, des tests et critiques de produits, de la production musicale, des tutoriels, et plus encore !

Cliquez ici pour vous abonner à la nouvelle chaîne YouTube de Ryan Smith !

Les machines de tatouage rotatives Spektra

Bien que FK Irons soit mondialement connu pour ses machines de tatouage à bobines, sa branche Spektra produit certaines des meilleures rotatives au monde.

Supportée par la célèbre équipe d’ingénieurs FK Irons, Spektra est arrivé sur la scène du tatouage en 2012 avec la lancée de la Halo, une machine rotative qui changera la donne du marché du tatouage.

La Halo fut un succès immédiat, avec de nombreux artistes de renommée internationale témoignant de sa polyvalence et de sa haute performance.

La compagnie ne tarda pas à continuer sur cette belle lancée en introduisant peu après la Spektra Direkt. La Direkt originale fut le premier modèle présentant le système de motorbolt Hex Drive de Spektra, un système permettant de minimiser les vibrations et d’étendre la durée de vie du moteur.

Et loin de vouloir se reposer sur ses lauriers, Spektra lança simultanément deux rotatives dédiées pour cartouches, la Edge et la Edge X.

La Spektra Edge et la Edge X comptent parmi les machines pour cartouches les plus sophistiquées et les plus polyvalentes jamais créées.

Chacune de ces machines à tatouer présente le système de moteur Hex Drive ainsi que le système  MultiVis de Spektra permettant aux artistes de pouvoir utiliser aussi bien des manchons pour cartouches avec tige arrière standard que des manchons pour cartouches de type vissable – une première dans l’industrie.

La Edge et la Edge X ont aussi éliminé la nécessité d’interchanger d’excentreurs de frappe en offrant une frappe ajustable en quelques secondes directement sur la machine, avec une gamme d’options variables.

La Halo fut un tel succès que Spektra décida d’en faire une nouvelle version entièrement mise à jour,  et c’est ainsi qu’arriva son successeur, la Spektra Halo 2 Crossover.

La Halo 2 Crossover est une machine à tatouer rotative pouvant absolument tout faire, à commencer par une conception lui permettant de pousser aussi bien des aiguilles de tatouage standard que des cartouches.

Plus besoin non plus de grommets ou d’élastiques, puisque la Halo 2 Crossover vient avec une attache sur laquelle fixer vos aiguilles, ainsi qu’un système de stabilisateur d’aiguille.

La Spektra Halo 2 Crossover offre un Give (sensation de retour en main) ainsi qu’une frappe ajustables. Et grâce à ses trois excentreurs de frappe, vous pouvez très simplement changer la frappe de 2,8mm à  4,0mm, tandis que le Give ajustabe a été optimisé pour une réponse parfaite, aussi bien avec aiguilles standard que cartouches d’aiguilles.

Et comme avec son prédécesseur et la Halo 2 Crossover, la Spektra Direkt 2 Crossover a été conçue pour pousser aussi bien cartouches qu’aiguilles standard.

Le système MultiVis Spektra est de nouveau présent sur cette machine, vous permettant d’utiliser aussi bien manchons de type vissable que manchons à tige arrière traditionnelle.

La Direkt 2 vient avec des excentreurs de frappe de trois différentes tailles (2,8mm, 3,4mm et 4,0mm), vous permettant d’ajuster la longueur de frappe selon vos préférences.

Puissante et constante, la Spektra Direkt 2 est silencieuse que ce soit à hauts ou bas voltages et fonctionne avec le même système de MotorBolt Hex Drive que sur la Direkt et la Edge X.

Donc après avoir produit certaines des meilleures rotatives au monde, quelle est l’étape suivante ? Deux mots : Spektra Xion.

Résultat de trois années de recherches et de développement en coopération avec certains des meilleurs artistes tatoueurs au monde, la Spektra Xion est une machine rotative de format stylo dont la sortie était très attendue avant-même son arrivée sur le marché en début d’année.

La Xion est une machine dédiée pour cartouches qui est à la fois légère et ergonomique, permettant un contrôle idéal et une prise en mail optimale pendant le tatouage. C’est le genre de machine que les artistes pourront utiliser tout au long de leurs sessions les plus longues.

La Spektra Xion présente également un MotorBolt 6W spécifiquement conçu pour les besoins du tatouage et fournit un couple maximal tout au long de vos sessions, assurant une performance optimale de vos cartouches. La connexion RCA de la Xion est située à l’intérieur de la coque du MotorBolt pour plus de protection.

Les artistes peuvent régler la Xion exactement comme ils le souhaitent, grâce à sa longueur de frappe, sa profondeur d’aiguille et son Give (retour en main) ajustables indépendamment.

Tournez simplement le bouton pour ajuster le Give jusqu’à  2mm, faites tourner le manchon click sur lui-même pour régler la profondeur d’aiguille, et enfin choisissez entre longueurs de frappe de 3,2mm et 3,7mm en interchangeant les excentreurs de frappe fournis.

Le fait que la Spektra Xion soit entièrement ajustable signifie que les tatoueurs ont un contrôle complet de leur machine, et fait d’elle une machine qui conviendra pour une grande variété de styles. On comprend ainsi pourquoi autant d’artistes sont tombés amoureux de la Xion.

À la tête de FK Irons, Gaston Siciliano a également sorti une version de la Xion dédiée au maquillage permanent: la Spektra Xion S, une machine mise au point et testée en coopération avec des artistes de maquillage permanent.

Comparée à la Xion, la Spektra Xion S présente un manchon plus petit et une longueur de frappe plus courte de 1,8mm et 2,5mm au choix. La longueur de frappe courte est optimale pour les aiguilles plus petites et les frappes rapides, communément utilisées pour le maquillage permanent.

Le manchon plus petit de la Xion S offre un design plus confortable et plus ergonomique, et conviendra mieux à la façon dont les artistes de maquillage permanent ont l’habitude de travailler.

Lorsque vous utilisez des machines de tatouage rotatives Spektra, assurez-vous de jeter un œil à la gamme de manchons Click et de pédales par DarkLab, une autre division de FK Irons.

Killer Ink Tattoo stocke les manchons Click Ergo par Darklab en différents coloris. Ces manchons présentent le système Click à disque cliquet d’FK Irons, permettant d’ajuster la profondeur d’aiguille tout en empêchant tout mouvement involontaire.

Les pédales de la gamme DarkLab sont portables et légères, et ont été construites pour durer. Ces pédales de contact sont idéales pour un usage en studio, mais vous pourrez aussi les emporter facilement avec vous en conventions et en guest.

Nous sommes impatients de voir ce que Gaston et Spektra nous réservent à l’avenir !

Kamil Mocet – Kamil Tattoos

Nous nous sommes rendus au studio Kamil Tattoos à Londres pour filmer notre dernière vidéo avec le propriétaire Kamil Mocet, l’un des plus grands artistes du Royaume-Uni.

Aux côtés de Kamil, nous avons retrouvé ses artistes confrères sponsorisés Killer Ink Pawel Stroinski, Alo Loco, Szidi, Jairo Carmona et Tom Farrow.

Ne ratez pas cette vidéo !

Artiste sponsorisé du mois - Luke Sayer

Il est l’un des plus grands artistes tatoueurs britanniques, il a remporté le premier prix dans l’émission télévisée britannique E4’s Tattoo Artist of the Year, et maintenant il est notre tout dernier artiste sponsorisé du mois… Nous avons le plaisir de vous présenter Luke Sayer.

Luke s’est bâti une brillante réputation au fil des années pour ses tatouages réalistes de noirs et gris, et compte désormais un très grand nombre de followers sur les différents réseaux sociaux. Il a toutefois réussi à amener encore ses œuvres à un tout autre niveau au cours des deux dernières années.

En mai 2017, Luke a participé à la toute première édition de l’émission E4’s Tattoo Artist of the Year, dans laquelle il a réussi à remporter le premier prix face à de nombreux artistes tatoueurs de talent, parmi lesquels son confrère artiste sponsorisé JJ Jackson.

18443577_1676096726019307_1097280546884550656_n18299469_1960319637413091_2793060551628947456_n18011980_116349272250627_616987763060768768_n

Les juges ont nommé Luke Sayer vainqueur après qu’il ait créé un tatouage en noir et gris d’une machine de tatouage à bobines dans l’épisode final. Mais pour les téléspectateurs, c’est un friand de viande qu’il a tatoué sur une drag queen qui aura retenu toute leur attention.

Et c’est tout juste une année et demi après, en janvier 2018 que Luke ouvre son propre studio de tatouage à Milnthorpe, dans la région anglaise de Cumbria, marquant la prochaine étape d’un beau parcours personnel.

Pour créer ses œuvres de noirs et gris, Luke utilise une variété de fournitures Killer Ink Tattoo, y compris les machines de tatouage Inkjecta.

Vous pouvez suivre les derniers tatouages de Luke Sayer sur ses pages Facebook, Instagram et Twitter.

Rob Smead – Interview ELECTRUM

Lors de la Liverpool Tattoo Convention 2018, nous avons interviewé Rob Smead, propriétaire d’ELECTRUM, à propos de la lancée de son nouveau produit, le Gold Standard Tattoo Stencil Primer, une lotion pour application de stencils.

Nous avons aussi questionné Rob sur les différences entre le Gold Standard et l’ELECTRUM Stencil Primer original, ainsi que sur ses projets à venir et la meilleure façon d’utiliser ses produits.

Allez voir l’interview en vidéo ci-dessous dès maintenant !

ELECTRUM - Base pour stencils de tatouage

Si vous voulez vous assurer que vos stencils de tatouage tiennent longtemps sans agresser la peau, alors vous devez absolument jeter un œil à la gamme de bases pour stencils ELECTRUM.

Killer Ink stocke deux versions De la base pour stencils ELECTRUM, toutes deux étant à la fois non-toxiques, formulées sans déodorant et 100% véganes.

Tout d’abord nous avons la Base pour stencils de tatouage ELECTRUM originale, aussi connue sous le nom de ‘Green Gold*’ (*or vert)!

Cette base pour stencils sous forme de gel fonctionne aussi bien pour les stencils réalisés avec des feuilles de transfert carbone qu’avec ceux réalisés au feutre directement sur la peau. Quelle que soit votre méthode pour réaliser vos stencils, il ne vous suffit que d’appliquer une petite quantité sur la peau, de laisser sécher, et vous êtes prêts à tatouer.

Vous n’avez plus à vous soucier de perdre vos tracés durant votre session puisque tout stencil appliqué avec ELECTRUM sera foncé et durera longtemps.

Si vous préférez travailler avec une base sous forme de lotion, alors la nouvelle Base pour stencils de tatouage ELECTRUM Gold Standard est faite pour vous.

Gold Standard fonctionne exactement de la même manière que la Base pour stencils ELECTRUM. La seule différence est qu’elle est sous forme de lotion plutôt que de gel. C’est aussi simple que ça !

Comme pour la base pour stencils originale, l’ELECTRUM Gold Standard marche avec tous types de stencils, qu’ils soient sur papier carbone ou aux feutres sur la peau.

Gold Standard présente une consistance très collante lorsque vous l’appliquez, ce qui signifie qu’il fera adhérer tous types de papier sur la peau, tout en donnant des stencils foncés et durables.

Nous stockons également l’ELECTRUM Remover - Dissolvant de stencils et Préparateur pour la peau, qui fait exactement ce que son nom indique !

Ce produit contient de l’huile d’arbre à thé australienne, un antiseptique puissant qui élimine bactéries, virus et champignons en simple application sur la peau, sans pour autant l’agresser. Il vous permettra ainsi de préparer efficacement la peau en enlevant l’excédent de sébum et les impuretés avant de placer votre stencil.

Si vous n’avez pas placé votre stencil correctement, vous pouvez aussi utiliser cette solution pour effacer facilement votre stencil, sans avoir à utiliser de substances chimiques excessivement agressives.

Comme pour la plupart des fournitures de tatouage, la base pour stencils ELECTRUM qui vous conviendra au mieux dépend simplement de vos préférences. Donc si vous n’êtes pas sûr de savoir laquelle utiliser, essayez-les tous les deux !

Articles 1 à 10 sur un total de 107

Page :
  1. 1
  2. ...
  3. 11
Permettez-nous de Vous Rappeler!
  En cours de chargement...